Reading and Leeds Festival : c’est de la bombe bébé !

Just announced : la line up de folie furieuse des Reading and Leeds Festivals !!

À toi qui as toujours cru que la vie ne te souriait jamais. À toi qui as cru que summer was coming. À toi qui penses que la vie estivale ne vaut pas la peine d’être vécue sans musique. Sache que la réalité va au delà de toutes tes craintes. Bien au delà.

Je tenais à être la première à te l’annoncer, le duo des Reading and Leeds Festivals, qui se tiennent en Angleterre tous les ans et ce depuis la naissance de Mathusalem (1971), ont dévoilé la line up la plus prometteuse depuis jadis. Sérieusement, j’ai bondi telle un cabri à la sauce piquante quand j’ai appris qui participait pour cette édition 2016, mais judge by yourself :

  • Les Red Hot Chili Peppers (!!!!!)
  • Foals
  • Disclosure
  • The 1975
  • TWO DOOR CINEMA CLUB – IM DYING AAAAAAAAAAAAARGH
  • Imagine Dragons
  • Jack Û
  • 21 Pilots
  • Crystal Castles
  • Eagles of Death Metal
  • Rat Boy…

And so on (parce que ce n’est que le début…)
Après l’article sur les gens qu’on suit et qu’on attend en 2016, vous savez que perso, les Red Hot je les attends comme une fougère sur sa vallée. Et autant Foals et Disclo c’est de us et coutumes qu’ils passent leurs vies sur les routes, mais les Two Door… Sérieusement, ça fait depuis septembre 2013 qu’ils n’ont rien sorti et décembre 2013 qu’on a pas vu ces Irlandais en robe de chambre sur scène. Et je meurs, petits à petits, je suis à deux allumettes de l’autodafé de leurs albums au petit feu de bois pour les punir.

Et donc, pourquoi la vie ne vaut pas la peine d’être vécue ? C’est une bonne nouvelle qu’ils reviennent non ? Surtout qu’ils déclarent pleins de festivals c’est cool ?
Non.
Pour deux raisons.. Déjà on est pas en Angleterre de un. Donc les Glastonbury, les Reading and Leeds, ont les a dans le fion, parce que bien qu’il reste des places, yeah yeah yeah, elles sont chères. Le weekend à £210 sans location ça revient à du 280€ (au 29/01/16) et encore il faut prendre ses billets a/r, trouver son logement et se laisser mouru de faim, parce que manger c’est pour les faibles. Donc niveau budget, et d’après mes calculs savants de la meuf qui voyage trop awé, un Paris-Reading/Leeds en mode roots du bus et de l’inconfort ça fait un petit 500€, toutes commodités, pour trois jours dans ta face.
Quand on a le budget c’est frais.  Quand on l’a pas, beaucoup moins. Perso, je l’ai pas.

Et rappelons-le, Reading and Leeds tombent pile poil maxima sur les dates du festival Rock en Seine. Et quand on sait que les dudes de Saint Cloud n’ont rien annoncé encore (Nada-L, niet, keud, silence radio), on se demande qui est-ce qu’ils pourront bien racoler pour sauver les meubles et satisfaire nos (mes) envies musicales.

J’ai toujours eu envie de faire un de ces fests, à vrai dire. Moins exubérant que Glasto, moins difficile d’accès surtout, ils ont toujours des programmations qui valent le coup, et même quand il pleut et que le matos bug c’est cool raoul !  Et puis, j’aime le concept originalement top — que les copains japonais du Summer Sonic Festival ont joyeusement repris à Tokyo et Osaka, et j’ai juré, un jour je me le ferai celui-là !
En gros, sur le dernier weekend d’août, les artistes passant sur scène à Reading le samedi, seront sur scène à Leeds le dimanche et inversement proportionnel. Deux villes, deux endroits, deux fois plus de chance de participer et de voir son groupe préféré, un seul tarif, et pleins d’artistes à t’en faire pleurer les yeux de joie.

Ces deux festoches de rock/punk/alternative/indé/pas de mentions inutiles ont une petite capacité qui oscille entre 75k et 87k personnes selon les communes. Petite capacité, qui permet pourtant aux artistes comme aux spectateurs de s’en tirer à bon compte : les festivaliers on le choix de choisir des passes weekend ou un jour, à Reading, ou Leeds, selon leurs besoins/possibilités/envies, tandis que les groupes s’exposent deux fois plus en assurant deux shows en un weekend. Pour comparer, un bon Rock en Seine par exemple c’est environ 120k mais une seule date, et donc un seul show, si tu l’as raté c’est toi et ton caca 🙁

Bref. Moi, j’ai pas de places, je bouffe ma haine et ma tristitude en espérant de tout mon petit cœur de pierre que ces groupes suscités viendront en France, parce que ya pas de petits profits, et j’en ai marre de l’injustice de ma life.

Si toi aussi, tu vies désormais dans la sadness de ta life sans Reading and Leeds Festival à ton actif, va écouter notre playlist anti morositeey, ça te détendra :

Suivre le Reading Festival / [Facebook]

Suivre le Leeds Festival / [Facebook]