MNEK, le fils prodigue de Londres [Jeudiscover]

On en avait parlé dans le [Lundiscover] du 11 juillet, et voilà-t-y-pas qu’on fait un [Jeudiscover] sur MNEK, fils prodigue du R&B-soul-dance/tout-ce-qu’il-touche-devient-cool d’Angleterre.

MNEK, de son vrai nom Uzoechi Emenike, est un artiste londonien de 21 ans, qui n’a de l’immaturité que la preuve de sa date de naissance. Fils prodigue ? oui, parce que je comprend toujours pas comment des talents aussi jeunes peuvent avoir une profondeur pareille alors que moi à 21 ans jme demandais bien ce que j’allais faire du reste de ma vie (J’ai trouvé, dresseuse Pokémon bien entendu…), l’artiste lui,  a déjà une carrière de 7 ans à son actif.

« At Night« , son morceau le plus récent :

Pour l’histoire, MNEK commence a écrire à 9 ans et enregistre son premier titre à 14 ans. Rien que ça, n’est-ce pas. Signé chez EMI depuis 2012, il travaille pour Rudimental, Little Mix, Bondax, Kylie Minogue et Madonna pour ne citer qu’eux, avant d’être repéré par Beyoncé herself, et de co-écrire le morceau « Hold Up », second single promo de l’album « Lemonade« .

Entre temps, l’artiste lance doucement (mais alors vraiment doucement) sa carrière perso, en sortant quelques EP deci-delà, à peine de quoi nourrir son public affamé, attendant avec impatience son album. En 2015, MNEK sort le sublime « The Rythm« ; en mode dance-à-Disclosure, sur lequel tu ne peux absolument pas t’empêcher de remuer ton popotin (sauf si t’as pas d’âme, forcément…) ainsi que « Never Forget You » avec la chanteuse Suédoise Zara Larsson.

Que celui qui ne danse pas là dessus me jette la première pierre.
https://www.youtube.com/watch?v=9fYeiGeuTFA

Son duo avec Zara Larsson, dernière collaboration en date qui a reçu un disque d’or. Et quand on l’écoute on comprend pourquoi :

Artiste à suivre de très très très près !

Suivre / [Facebook]
Suivre / [Youtube]