Izzy Bizu, le son feel good de cet été [JeuDiscover]

Izzy Bizu, c’est le genre de pseudo si mignon et léger que t’as envie de répéter le mille fois parce qu’il fait jolie sur la langue. Mais ça serait se fourrer le doigt dans l’œil jusqu’au coude que de penser que « Izzy Bizu » c’est juste un joli nom sur un physique de taupe-model.

Isobel Beardshaw, 22 ans et originaire du sud de Londres est auteur/compositeur. Orientée pop-r&b et influencée par des artiste comme Ella Fitzgerald et James Brown ou plus récemment Amy Winehouse et Adele, Izzy Bizu alterne entre des sons plutôt retro ou contemporain.

Elle est d’abord repérée en 2013 lors d’un open-mic qu’elle remporte haut la main. Très vite Izzy sort son premier EP Coolbeanz qui fini 3e du top Itunes Soul, rien que ça !

Écoute son single White Tiger , je sais qu’il fait moche ça va mettre du soleil dans ton coeur :

Soutenue par Zane Lowe et Trevor Nelson de la BBC,  elle fait la même année les premières parties de Sam Smith sur sa tournée UK et de Jamie Cullum pour sa date londonienne.

Et comme sur BBC ils la kiffent vraiment beaucoup, elle est sélectionnée par BBC Introducing pour jouer sur la scène du  festival Glastonbury de 2014.

Depuis Izzy Bizu a signé chez Epic Records UK, sortie quelques singles comme Adam & Eve , Diamond et Give Me Love, rejouée à Glasto et fait les premières parties de Rudimental et Foxes. Elle a même été nominée au BBC Sound Of 2016, gagné par Jack Garratt .

Review

 

Mercredi 15 juin, au lieu de se faire suer à regarder le match France-Albanie, on a préféré aller voir Izzy Bizu pour son concert au Café de la Danse. L’évènement organisée par Super! a commencé pile à l’heure et on a eu le droit à non pas une mais deux premières parties : la française Sônge, chanteuse electro-r&b lunaire  un peu perchée et Lao Ra une colombienne chanteuse plutôt pop parfaitement 2000’s et aussi un peu à côté de la plaque. On s’attardera pas, c’était pas le feu.

Malgré le match, la salle est blindée et il fait une chaleur à crever. Enfin Izzy arrive et nous envoute. Quand elle parle elle est toute timide, elle bafouille un peu beaucoup, mâche ses mots et glousse comme une petite fille. Et puis quand elle chante c’est pas la même histoire. Dans les aigus on retrouve un peu de Macy Gray. C’est tout doux, frais et solaire.

Ça met de bonne humeur et on regrette pas pour un sou d’être venu au lieu de regarder une bande de 22 gu-gus en short courir d’un bout à l’autre d’un stade pour taper dans un seul ballon.

 

À l’origine son premier album était prévu pour avril dernier mais changement de programme, il ne sortira qu’en septembre prochain. En attendant on peut toujours écouter son dernier single Mad Behaviour :

 

Suivre [/Facebook]

Suivre [/Twitter]

Écouter [/Youtube]