Ekkah, les Brigitte de Birmingham sont dans le [Jeudiscover]

Ekkah, c’est un peu exactement ce que t’attendrais du groupe Brigitte et bien plus encore

Lors du concert de Shura, dont on vous parlait en début de semaine (suivez un peu), nous avons eu la chance d’écouter en première partie le groupe Ekkah, Londoniennes et groove as hell.
Ekkah, c’est un groupe que j’ai découvert grâce à la serie Looking de HBO, et dont j’avais complètement oublié l’existence jusqu’à ce jeudi 17 novembre 2016.

Pourquoi comparer Ekkah à Brigitte ? Parce que Brigitte nous a vendu du rêve jadis sans vraiment délivrer la marchandise. C’est un peu comme un téléchargement perpétuellement à 97%, un épisode qui ne charge pas, un matin sans problème dans les transports, une interview de Kanye sans scandale, ça manque d’une pointe de danger, de fraicheur, ça finit par t’endormir et tu te fais chier alors qu’on t’avait promis un zoum zoum zem dans ta benz quand même.

Ekkah, c’est de la Post-Disco-80s-RnB, une musique de la génération X écrite par des Y. Ekkah, c’est un peu le groupe qui te réconcilie avec cette ambiance parfaitement rétro dancefloor de la jeunesse de tes parents, mais avec un truc en plus. Le truc en plus, c’est la basse groovy, c’est les riffs de guitare de Rebekah, c’est le synthé de Rebecca, ou quand elle pète le saxo et que sa claque, c’est les petites chorées qui donnent la pêche, c’est la bonne humeur qui chauffe la salle avant d’écouter Shura et son ambiance so 90’s.

Dans le girl band, deux belles aux noms similaires à la graphie qui diffère, se rencontrèrent en cours de maths à 15 ans et ne se quittèrent plus depuis, pour délivrer des morceaux pour l’instant disponible en EP, dont on espère voir naitre un LP incessamment sous peu.

Maintenant qu’on a accroché en concert, y a plus qu’à attendre / écouter l’album studio et leur souhaiter bon vent sur la tournée de Shura !

Suivre / [FaceBook]
Suivre / [Twitter]