Festivals : Comment participer sans se ruiner [BonPlan]

La saison des festivals arrive à grand pas. Petit tour des bons plans pour être un festivalier sans être charette-fauché-e-s !

Vous voulez savoir comment aller à des festivals alors que vos poches sont plus serrées qu’un anus constipé ? Easy :

volunteer
YOU VOLUNTEER !

Voilà. Vous savez tout.

Plus sérieusement, le meilleur moyen de participer à des festivals cet été sans se mettre la rate au court bouillon (je sais, elle est quand même chelou cette expression), c’est de faire dans le volontariat.

Tout le monde y pense, mais après l’évent ou genre quand les dates sont déjà passées et que tous les volontaires ont déjà été trouvés.
Je ne parlerai ici que des festivals pour lesquels j’ai été bénévole/recalée, mais pour plus d’informations, n’hésitez pas à vous rendre sur les site des festivals qui vous intéressent, ou encore de taper le nom du fest + bénévole / volontariat / volunteer, parce que souvent ces pages sont en faces cachées, ils les mettent quelque part sur le site sans vraiment les signaler parce que dans le fond ils ne veulent pas qu’on les trouve.
Haha, coquin T.T

Petit récap de ce qu’il faut faire et ne pas oublier avant de se proposer :

Les conditions globales d’admissibilité

  • Avoir 18 ans le jour de l’événement
  • (Parfois/souvent) Faire une cotisation à l’association pour valider sa demande (entre 5 et 10€)
  • Connaitre son numéro de sécu (même à l’étranger c’est utile)
  • Être entièrement disponible les jours du festival voire une semaine avant et quelques jours après pour aider à l’installation

Les profils privilégiés

  • Les anciens bénévoles de l’année ou des années passées (ou avec déjà de l’expérience dans le domaine)
  • Les gens disponibles tout le temps, sur tous les postes
  • Les premiers arrivés, premier servis.

Les postes d’affectation

Quand j’ai bénévolé pour des festivals, la norme état de signer pour un poste et de s’y tenir. Si certains petits festivals seraient plus apte à laisser les bénévoles tourner sur leurs postes, les grands n’ont pas le temps de former toutes les deux minutes les agents flottants. Il faut donc choisir sa team en conséquence. Vous pouvez être affecté à ces différents postes (liste non-exhaustive):

  • Les poubelles (yep yep)
  • Les toilettes (yep yep)
  • L’accueil des festivaliers aux portes
  • L’installation
  • Le démontage
  • Le recyclage
  • Les associations / intervenants / exposants (c’est un très bon moyen de rentrer dans le festival par la petite porte cachée)
  • La boisson / la bouffe

Exemple sur des festivals qu’on connait :

En général, contre des heures de volontariat, on a un tshirt, des concerts gratos en fin de journée voire en aprem si ya un groupe précis qu’on veut absolument voir on peut toujours s’arranger avec le collègue ou le chef d’équipe, et une semaine de bonne ambiance avec des gens sympas. Plus précisement, on sait que :

  • Rock en Seine : l’ouverture du bénévolat est en juin 2016, suivre le fest sur les réseaux sociaux pour en savoir plus !
  • Solidays Il a toujours une ribambelle de bénévoles, il faut checker les sites et les réseaux sociaux surtout pour savoir quand l’opération grand recrutement commence. Les volontaires sont très bien récompensés, non seulement ils ont un petit coin au calme, ils peuvent se faire masser avant le boulot, ont des accès privilégiés aux espaces musicaux, ont un tshirt gratos par jour et des toilettes ou c’est pas la bousculade, franchement que demander de plus ?
  • Main Square : eux ils prennent des CDD, donc il faut être majeur, et libre de tout contrat sur la période de travail, tu taffes mais t’es payé ! et après ton service, libre à toi d’aller voir des concerts !
  • Eurockéennes : Les bénévoles ont leur site dédié appelé Comfort Crew, où vous pouvez retrouver toutes infos concernant le recrutement des volontaires.
  • Vieilles Charrues : Plus de 5 000 bénévoles recrutés parmi les quelques 110 associations bretonnes et le public dédié se relaient pendant la semaine de concert. Pour postuler, il faut envoyer une demande à benevoles@vieillescharrues.asso.fr et le plus tôt sera le mieux si vous voulez toutes vos chances !
  • We Love Green : WLG c’est un peu le festival des Schtroumpfs, les gens sont sympas, les toilettes sèches ne puent pas, l’organisation s’améliore d’année en année et parfois ils cherchent des gens à l’entrée pour faire des service épluchage de frites. En gros t’épluche ta frite quelques heures et t’as le droit de voir la fin des concerts. C’est con, parce que les gens sur place ont forcément leurs places duuuh mais c’est gentil de proposer !

Il existe, comme de juste, une myriade d’autres festivals plus près de chez vous, où qui vous intéressent plus. Cependant, ce petit tour d’horizon vous permet de voir que les conditions d’admission diffèrent parfois, se recoupent souvent et que les possibilités pour squatter un fest pour pas cher sont nombreuses ! Il suffit d’avoir un peu de chance surtout de s’y préparer à l’avance afin d’être sur-e d’être dispo et de contacter les festivals en temps et en heure.

Et à l’international ?

C’est une option tout à fait envisageable, faut juste s’y prendre à l’avance. Genre si t’achètes ton billet pour Lollapalooza Chicago en juin, bah c’est trop tard, il fallait regarder en fin avril / début mai parce que c’est là qu’ils ouvrent leurs applications.

Conditions :

Pour le Lollapalooza Chicago, le festival ne demande que 10$ non remboursable pour intégrer la liste des prétendant-e-s au titre de volontaire. La condition sine qua non, est de pointer tous les matins pour obtenir son badge et rentrer sur place. Un bracelet un jour Staff est remis chaque jour, ne pas venir le vendredi ou le samedi signifie renoncer à son statut de volontaire, et on ne peut ni les enlever ni prêter ces bracelets sans se défoncer le bras, croyez moi j’ai essayé XD
Je sais pas si c’est comme ça dans tous les Lolla, mais c’est vachement chouette, il y gagne à faire payer 10$ mais si vous êtes pris ce n’est pas si cher payé, et bien que le festival soit super grand il reste à taille humaine, donc y a moyen de moyenner et de voir ses groupes préférés parce que ce n’est pas la même en Grande-Bretagne.

Pour la grande majorité des festivals UK, les sites et les institutions qui s’occupent des fests demandent un apport complet de la somme du festival, qui sera remboursé à la fin de ce dernier si le ou la volontaire a bien effectué ses heures.

En gros, si tu fais le malin et que tu te pointes pas, tu récupèreras pas ton argent. Si c’est un moyen assez moyen pour avoir sa place d’entrée, c’est surtout le moyen de pression pour les organismes. Mais après tout, si vous décidé de ne pas assurer vos « shifts » vous n’aurez payer qu’une entrée valide pour le festival. Que vous comptiez voir anyway. Donc, pas de bureaux des pleurs.

Pour ceux et celles qui décideraient de faire l’expérience jusqu’au bout : petit conseil, s’enregistrer avec des copains, parce que ça coute pas plus cher d’y aller à plusieurs et puis les heures « libres » peuvent être accommodées si vous avez signalé que vous êtes en groupe. Sachez cependant que les groupes ne sont pas ensemble pendant les heures de travail, parce qu’ils sont pas cons non plus hein.

Les profils privilégiés :

Mis à part les conditions citées précédemment ? Il vous faudra avoir un niveau courant / bilingue anglais. Il n’y aura pas de test mais ça ne va pas vous facilitez la tâche de pas comprendre ce que l’autochtone baragouine. La langue du pays, si ce n’est pas l’anglais (genre Lolla Berlin) est un atout majeur 😉

Les « shifts » à l’étranger :

3×8 heures sur les 5 jours de festival. Il faudra être dispo du mercredi au lundi afin d’effectuer un shift avant, un shift pendant, et un service après le festival (mais les formules sont variables et négociables).

Voilà, maintenant que vous savez tout, y a plus qu’à postuler et s’enjailler les copains !

#UrWelcome