Banks sort son nouvel album : « The Altar »

Aujourd’hui, la californienne Banks mettait enfin son second album à la portée de tous. Intitulé « The Altar », et teasé depuis des semaines sur la toile, le nouveau né de la chanteuse promettait d’être bon. Plus que bon même, et on a pas été déçues.

A l’occasion de la sortie de son nouvel album « The Altar« , cette petite filoute de Banks a tenu une écoute exclusive dans un donjon parisien. On y était, on vous raconte.
Grâce à la très fine équipe de Capitol / Universal, nous avons eu l’extrême honneur de faire partie de la petite poignée de privilégiés, triés sur le volet, ayant écouté quelques extraits du nouvel album de la chanteuse, en présence de cette dernière, ce vendredi 29 septembre.

Bon, soit, « The Altar »  a leaked trois jours avant la sortie, et ça fait chier parce qu’on l’attend depuis l’été. Mais parfois, jouer le jeu a clairement du bon, et résultat, on a eu la crème fraiche de rencontrer l’artiste, afin qu’elle nous face profiter de sa deessitude mais aussi et surtout de ses pensées sur comment l’album et l’inspiration sont venus à elle.

Après une attente de deux heures, accompagnées de quelques coupes de champagne, petits fours et softs, Banks et son crew arrive au point de chute et la session commence enfin.
Enfin presque. En effet sa check one-two avait pas l’air calée sur le son. Alors aweyy quand il s’agissait en before de lâcher des Meghan Trainor et des Lady Gaga à fond la caisse pas de soucis, mais quand il a fallu gérer des trucs qu’il fallait gérer : plus personne.  Moment de malaise intense avec Banks, à grand renfort d’œillades appuyées dans notre direction, la dame toujours digne a comblé le manque de professionnalisme latent de la femme qui, à l’heure actuelle est en procédure de licenciement ou, m’est avis, va bientôt être mutée sur TF1.

Trêve de plaisanterie, le machin commence et Banks décide : elle veut écouter « Poltergeist » en premier. Puis « Weaker Girl » et enfin après moult hésitation « Trainwreck« .

banks the altarPoltergeist

Banks nous explique que  cette chanson part de l’idée d’un ex stalker et d’un bidule a crée des voix en mode fantômes qui trainait dans le studio. Enfin expliqué comme ça c’est un peu flippant, mais en réalité il s’agirait plutôt de retranscrire la sensation obsessionnel d’un ex qui occuperait toujours son esprit et dont elle essaye de se libérer. Ou comment utiliser l’auto-tune correctement mesdames et messieurs !  A peine commencé, la dame s’ambeyonce, écarte les jambes en seconde et commence à groover.

Weaker Girl

Ici ce texte fait référence aux années passées dans la vie de l’artiste, à apprendre et prendre sur soit. La chanteuse américaine nous fait part de son besoin de combattre la négativité et les voix dans sa tête qui, je cite « fuck you up more than anybody else ».  Jillian, de son vrai nom, écrit depuis la perspective de celle qu’elle aimerait être : forte, sans peur et sans reproche. Alors même qu’on l’a vu pleurer parce qu’on est venu écouter ses chansons 😀

Trainwreck

N’en pouvant plus, au bord du gouffre, Banks est à bout. Elle ne peut supporter plus longtemps de nous voir assis et nous adjoint à nous lever pour sentir le groove monter en nous, et danser jusqu’au bout de la nuit, parce que « on est pas à une conférence« . Quand soudain, après un zouk sur une fan tétanisée, et un tour de la salle pour faire profiter de sa présence à ceux dans le fond, sa gourgandine de manager, ou qu’importe son poste, lui annonça sans détour qu’elle devait se barrer à son prochain évènement. C’est ça aussi quand on arrive deux heures en retard, souvent on pas le temps de finir. S’en suivit quelques embrassades, une Banks s’en allant à reculons et sous les applaudissements de la foule, ravie mais qui restera somme toute sur sa faim.

Les moments kartoffels :

  • Le très gentil dude qui ne savait pas ce qu’était un soft (« J’ai du Perrier ou du jus de fruit mais… » ¬.¬)
  • Quand Banks a essayé de groover sa fan du premier mais que cette dernière lui a foutu un vent ¬.¬
  • Quand elle est venu me groover alors que je regardais pas ¬.¬
  • Quand la camerawoman de M6 s’est fait remercier pour ses services non appréciés à base de luminescence dans l’œil, paye ton flash ¬.¬

Pour écouter l’album en entier c’est par ici et pour la voir en concert pour sa date parisienne c’est par.

Suivre / [Facebook]
Suivre / [Youtube]
Suivre / [Twitter]