Alabama Shakes, le rock rétro-soul qu’il vous faut [Jeudiscover]

Alabama Shakes, c’est le groupe qui te donne envie de retourner dans le passé, histoire de kiffer un concert de Joplin, parce que 2016 c’est quand même une année qui craint un max, et tant qu’à faire des festivals d’été dans la boue autant que ce soit à Woodstook non ?

Bon, on triche un peu cette semaine, on l’avoue. Si les derniers groupes présentés étaient vraiment des bébés de la scène, les Alabama Shakes eux, roulent leur bosse depuis bien quelques années, et ils ne sont clairement pas assez connus à mon goût du coup, aussi, mes chouchous méritaient un [Jeudiscover] en bonne et due forme.

Les Alabama Shakes, c’est un groupe de quatre potos d’Alabama (forcément) qui se sont retrouvés pour faire de la musique depuis 2009. Constitué de la crooneuse, co-fondatrice et guitariste du groupe, Brittany Howard, du co-fondateur et bassiste Zac Cockrell, ces deux musiciens écrivent ensemble depuis les bancs de la fac. Après des premiers EP, ils s’associent avec le batteur Steve Johnson, puis le lead guitariste Heath Fogg pour former ce groupe résolument soul et rock.

Don’t Wanna Fight a juste gagné les Grammy Award de la meilleure chanson Rock, et de la meilleure performance Rock, et leur dernier album a gagné l’award du meilleur album alternatif de 2016. Mais jugez par vous même :

Pour l’histoire, pour moi Brittany c’est la Joplin du XXIe siècle, ni plus ni moins. Elle a un groove, un style et une voix qui claque et impressionne. Mais si on leur demande les dudes ne font pas de rock rétro-soul, non (ah bon?) et leur musique n’est qu’un réplica de ce qu’ils sont, emprunte parfaite de leurs racines d’Alabama et du Tennessee des années so 60’s qu’on adore.

Signé chez Rough Trade, Alabama Shakes a deux albums à son actif, le premier, intitulé Boys & Girls est sorti en 2012 et a fait un tabac de l’autre côté de l’Atlantique et chez les connaisseurs, il en fut de même avec leur dernier LP, sorti en 2015 et appelé Sound & Color.

Qu’est-ce qui nous manque ? Que les Alabama Shakes passent en France, là toute suite maintenant, en concert ou en festival j’m’en fous, pas juste sur Canal+, vous savez en mode petit concert de la semaine que je rate toujours… S’ils font une date, ça sera dans une petite-moyenne salle pour sur, quoi de mieux pour savourer leurs morceaux les plus intimistes ?

Suivre / [Facebook]
Suivre / [Youtube]